Réunions
Membres

 

Parmi les axes de reflexions du Lionisme International, l'écologie est un souci majeur et les arbres un objet de reflexion de tout premier plan puisque l'an dernier a été lancé la campagne "Un Million d'arbres"
 

Devant la maladie qui affecte les arbres du Canal du Midi et qui risque de bouleverser ce monument du patrimoine de l'humanité, le club a décidé de s'impliquer dans cette campagne.

Crédit photographique http://www.flickr.com/photos/21252309@N06/

Plantations du Canal du Midi : Alain Chatillon présente ses conclusion

 

Alain Chatillon (Haute-Garonne) a présenté le 21 juin 2012 son rapport sur le devenir du Canal du Midi, dont les platanes sont atteints par le chancre coloré. En effet, les enjeux ne sont pas seulement écologiques mais aussi touristiques et économiques.

  • Un défi : passer d’un processus artisanal à une production industrielle accompagnée de replantations reconstruisant le paysage progressivement

Alors que le champignon touche déjà près de 4 000 arbres de site classé au patrimoine mondial de l’Unesco et que sa propagation menace les 42 000 platanes existants, le rapport préconise, pour l’enrayer, de passer à un rythme d’abattage plus massif.

  • Des travaux d’envergure qui demandent un accompagnement financier collectif

Le sénateur estime à 200 millions d’euros, la somme nécessaire pour financer ce projet de restauration du canal mais aussi d’impulsion d’une nouvelle dynamique territoriale. Le coût élevé du projet de remplacement des platanes atteints par le chancre coloré met en lumière la nécessité pour VNF de mobiliser des fonds significatifs au-delà de sa mission première de navigabilité des canaux

  • Trois propositions de trois scénarios d’organisation

La question du renouvellement des plantations révèle la difficulté d’agir au sein d’un réseau d’acteurs multiples et met en exergue l’urgence d’une approche globale en terme de gouvernance.

Scénario 1 : VNF maître d’ouvrage
Le premier schéma organisationnel maintiendrait VNF comme maître d’ouvrage mais associerait l’ensemble des financeurs au processus de décision, à l’élaboration des missions, à leur mise en oeuvre et à leur contrôle

Scénario 2 : Une structure dédiée spécialisée

Il s’agirait de faire émerger une structure (GIP ou SEM) dotée de moyens d’actions qui puisse recevoir des financements publics destinés à l’environnement.

Scénario 3 : Création d’une structure
indépendante, identitaire et spécifique inter régionale de développement local, d’animation et de valorisation du canal des Deux Mers sur le champ des trois métiers fondamentaux de la voie d’eau

Pour Alain Chatillon, le scénario 2 est celui qui permettrait à la fois de faire face à la question du chancre et de construire une nouvelle dynamique avec les territoires.

Retrouvez l’intégralité du rapport ci-dessous :

 

Actualités du Lions Clubs International
Connect with Us Online
Twitter